Quels sont les trois piliers en Suisse ?

En Suisse, les trois piliers désignent un système de prévoyance qui offre une garantie de la sécurité financière aux citoyens qui partent à la retraite, qui sont morts ou qui sont invalides. Il faut reconnaître qu’il est important de maîtriser ces trois piliers qui la constituent, ce qui peut représenter un plus dans vos connaissances en assurance. Dans la suite de cet article, il sera donc question de l’ensemble des choses à savoir sur les trois piliers suisse.

La prévoyance publique : premier pilier

Ce premier pilier sur lequel le système de prévoyance suisse se base prend en charge le minimum vital pour les personnes assurés. Encore appelé prévoyance d’état, il prend en compte l’assurance-vieillesse, l’incapacité et les allocations supplémentaires (perçus uniquement dans certains cas), mon-3emepilier.ch. Toutes les personnes qui travaillent et résident en Suisse peuvent y avoir droit. Aussi, les personnes qui possèdent leurs domiciles en Suisse, mais qui ne travaillent pas encore (les étudiants) sont prises en compte. De même, ceux qui travaillent dans le pays sans y habiter peuvent réclamer au moment opportun leur droit sur cette assurance. Les prestations complémentaires sont accordées aux personnes qui ne disposent pas de moyen de subsistance consistant. Ce pilier offre une sorte de récompense à ceux qui ont contribué au développement de la Suisse. Mais, avant d’y avoir accès, les bénéficiaires doivent au préalable cotiser une somme donnée dès qu’ils atteignent l’âge de 17 ans.

Lire également : Cabinet d'expert-comptable francophone en Israël : comment bien choisir ?

La prévoyance professionnelle : deuxième pilier

Ce second pilier se fait couramment appeler caisse de pension. Il complète les prestations fournies par le premier pilier. Grâce à lui, les employés peuvent maintenir le train de vie qu’ils avaient avant de faire valoir leur droit à la retraite. Il prend en compte l’assurance d’indemnités journalières et l’assurance accidents. Cette prévoyance est obligatoire pour toutes les personnes qui répondent aux critères d’attribution. Les citoyens âgés de 17 ans, qui exercent un métier et qui sont assurés du premier pilier, peuvent être considérés comme assurés de ce pilier. Durant la période active, les bénéficiaires doivent verser mensuellement des cotisations. Ils peuvent percevoir ces sous pendant ou avant (sous certaines conditions) la retraite. Ils perçoivent donc le cumul de l’argent qu’ils ont au préalable cotisé.

La prévoyance individuelle : troisième pilier (facultatif)

Ce troisième et dernier pilier complète de manière facultative les deux autres piliers. Son rôle de complémentarité est nécessaire lorsque les deux premiers piliers ne sont pas suffisants pour permettre à l’assuré de maintenir le même train de vie. Il aide également les assurés à réaliser certains de leurs souhaits. Pour bénéfice de cette prévoyance, ceux qui le désirent doivent effectuer une souscription, car elle est privée et individuelle. Si vous désirez percevoir plus d’argent pendant votre retraite, vous pouvez choisir de mettre de l’argent de côté grâce à ce pilier.

Dans le meme genre : Les raisons de souscrire à une assurance voyage